LES TÂCHES PAR VISION :

Tâches globales/divergentes

Tâches qui nécessitent une vision divergente d’ensemble et l’inclusion de nombreux paramètres, variables et pôles. Par exemple : réaliser un plan de communication omnicanal ou multisupport, construire un programme de formation ou eLearning, réaliser un plan d’action en coaching ou consulting, réaliser un brainstorming, réaliser un dossier d’investissement ou de levée de fond, construire un business plan complet, réaliser un audit ou une analyse générale, construire une stratégie d’entreprise (commerciale, de communication, digitale, de positionnement …), réaliser une étude de marché, construire une identité visuelle … Elles nécessitent, pour leur meilleur exécution de données larges, d’avis, de sources et d’appuis externes. 

Tâches de précision/convergentes

Tâches qui nécessitent une vision focalisée et convergente en une seule problématique. Par exemple : débogage, correction localisée, filtrer des recherches, veille spécialisée, études spécialisées, benchmark sur un seul axe, création d’un seul visuel, actions et créations isolées … Elles permettent une véritable autonomie de l’exécutant car leur gestion a déjà été réalisée en amont, dans une phase de divergence (tâche globale)


LES TÂCHES PAR RESSENTI :

Tâches faciles

Tâches qui demandent peu de concentration et d’efforts pour sa réalisation, peu importe le temps d’exécution nécessaire  

Tâches difficiles

Tâches qui demandent une concentration totale. La durée de réalisation est difficilement quantifiable tant la compréhension du problème et l’application des solutions est dépendante d’autres tâches. Elles sont quasiment inexécutables si elles sont désagréables.

Tâches agréables

Tâches qui offrent un sentiment de bonheur ou d’amusement avant, pendant et après leur réalisation. Ce sont des actions inspirantes à forte valeur ajoutée personnelle qui n’exercent pas de pression ou de stress particulier, au contraire. Elles peuvent tout autant être difficiles, faciles, globales, périlleuses ou expérimentées.

Tâches désagréables

Tâches qui offrent un sentiment d’agacement voire de colère avant et pendant leur réalisation. Elles peuvent tout autant être difficiles, faciles, périlleuses ou expérimentées.

Tâches expérimentées

Tâches qui ont déjà été réalisées dans le passé et offre un sentiment de facilité et de déjà-vu. Ce sont des actions de plus en plus simple et rentables, basées sur une ou plusieurs forces personnelles, qui n’exercent pas de pression ou de stress particulier. Elles peuvent devenir lassantes et démotivantes si ce ne sont pas des tâches agréables.

Tâches périlleuses

Tâches qui demandent des compétences et/ou connaissances plus poussées que ce que l’on possède actuellement ou bien qui sont hors de notre champs d’expérience. Le facteur risque est engagé, avec une pression exercée et une durée de réalisation difficilement quantifiable tant la compréhension du problème, la recherche de solution et de son application est définie par notre capacité à apprendre. Elles peuvent être stressantes si ce sont des tâches désagréables ou de véritable challenge valorisant si ce sont des tâches agréables.


LES TÂCHES PAR COMPÉTENCES :

Tâches techniques

Toutes les tâches demandant une réalisation “manuelle” qu’elle soit physique ou numérique en dehors de toutes réflexions globales. Ces tâches nécessitent souvent un apprentissage “par-coeur” et un savoir-faire acquis par la répétition d’actions mécaniques. Elles englobent le développement web, la programmation tout comme la façonnerie, les arts appliqués et les sciences appliquées (mathématiques, réalisation d’expériences …).

Tâches créatives

Toutes les tâches demandant l’accès à l’imagination et la découverte de nouveaux moyens, créatifs ou innovants. Ces tâches nécessitent un élargissement de l’horizon et des solutions possibles dans un cadre de réflexion large et global. Elles prennent en compte des élements extérieurs comme les moeurs, les modes de pensée généraux, l’esthétisme pur dans sa globalité et le ressenti d’une oeuvre ou d’un projet tout entier.

Tâches analytiques

Toutes les tâches demandant, à contrario des tâches techniques, une réflexion et une observation des faits au lieu d’une action manuelle ou de la recherche de solutions. Ces tâches se définissent comme une préparation, non pas globale, mais précises et focalisées sur un seul point ou un seul sous-objectif. Elles peuvent être des audits, des rapports d’analyse, des retour d’expérience, du traitement d’avis ou de sondage …

Tâches sociales

Toutes les tâches demandant une extraversion suffisante pour s’ouvrir au partage extérieur (discussion, écoute, parole, échanges) incluant uniquement des individus humains. Ces tâches sont complémentaires aux tâches analytiques mais dans un cadre créatif et de réflexion plus globale car l’appropriation des informations n’est pas forcément ciblée. Elles peuvent être énergissantes pour les extraverti-e-s ou épuisantes pour les introverti-e-s

Tâches organisationelles

Toutes les tâches individuelles ou de groupe favorisant l’organisation et le rangement d’un environnement. Ces tâches sont essentielles au bon fonctionnement des autres types de tâches mais peuvent s’avérées désagréables et/ou ennuyeuses car routinières et peu créatives. Elles englobent le ménage, le tri, le rangement, le nettoyage, l’épuration, la planification …


Apprenez à créer un planning de travail en fonction de vos tâches :